Cahier 2014-20

Titre :Petite Prospérité, une adaptation du concept de Classe Moyenne en milieu rural malgache: le cas d’Itasy
Résumé :Nous discutons et testons la pertinence de l’adaptation du très controversé concept sociologique de « Classe Moyenne » en milieu rural africain. Nous proposons le concept de Petite Prospérité et l’appliquons en milieu rural malgache, plus précisément dans la région d’Itasy. L’objectif de cet article est de mettre l’accent sur les dynamiques rurales et de comprendre les changements socioéconomiques en cours à Madagascar qui est un pays à base agricole. En adoptant une étude de cas, nous mobilisons des données détaillées sur 510 ménages provenant de l’Observatoire d’Itasy en 2008. D’abord, nous définissons les ménages de la Petite Prospérité comme étant ceux qui appartiennent aux trois derniers quintiles de la distribution du revenu. Ensuite, nous classons les ménages identifiés en considérant simultanément le niveau d’éducation de leur chef, la structure de leur revenu et leur propriété foncière. Nous décrivons cinq groupes différents de Petite Prospérité qui illustrent la diversité agro-économique de l’Itasy : (i) le large groupe vulnérable des ménages ayant un chef peu éduqué, des activités non-agricoles et d’élevage et détenant un titre foncier formel, (ii) le groupe traditionnel des riziculteurs à faible niveau d’éducation et possédant des grandes propriétés, (iii) le groupe émergent des polyculteurs qualifiés détenant un titre foncier traditionnel, (iv) le groupe de la petite prospérité supérieur des salariés non-agricoles éduqués et (v) le groupe de la petite prospérité inférieur des petits exploitants relativement qualifiés, ayant des activités non-agricoles mais ne possédant aucun titre de propriété foncier.
Mot(s) clé :stratification sociale, classe moyenne, petite prospérité, milieu rural malgache, ménages agricoles, méthodes de classification.
Title:Moderate Prosperity, an adaptation of the Middle Class concept to a Malagasy rural area: the case of Itasy
Abstract:We discuss and test the relevance of the adaptation of the controversial sociological concept of “Middle Class” to African rural areas. We propose the concept of Moderate Prosperity and apply it to the Malagasy rural area, particularly in the Itasy region. This paper aims to emphasize the rural dynamics and to understand the ongoing socioeconomic changes in Madagascar as an agriculture-based country. Adopting a case study, we use detailed data on 510 households from the 2008 Itasy Observatory. We first define Moderate Prosperity households as being those in the top three quintiles of the income distribution. Then we classify the households thus identified using, simultaneously, the household head’s education level, the household’s income structure and its rice land tenure. We describe five different Moderate Prosperity clusters that reflect the agro-economic diversity of Itasy : (i) the large, vulnerable group of uneducated, non-farming and livestock farming households with formal land title, (ii) the traditional group of uneducated rice farmers with large holdings, (iii) the emerging group of skilled, polyculture farmers with traditional land ownership, (iv) the upper moderate group of educated non-agricultural workers and (v) the lower moderate cluster of skilled smallholders in independent and non-farm activities without any land tenure.
Keyword(s):social stratification, middle class, moderate prosperity, rural Madagascar, farm households, clustering methods.
Auteur(s) :Tsiry ANDRIANAMPIARIVO
JEL Class.:C38, O55, P46, Q12, Z13

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2014)


© GREThA 1999-2017