Cahier 2014-02

Titre :The restructuring of the automobile industry’s geography in Europe during the 2000s
Résumé :The aim of this paper is to provide a quantitative and macroeconomic picture of the new geography of the automobile industry in Europe. Since the integration of 10 new members in the European Union in 2004, the firms (carmakers and suppliers) have changed their location strategies and, now, they consider the whole Europe as a full integrated space. Thanks to data on employment, production, trade exchanges and foreign control of affiliated firms, we take the measure of the relocation process between East and West. In the first part, we study the motor vehicle sector. We show the sharp increase of the European eastern countries but also the specific role of Germany. Nevertheless, we must not forget that motor vehicle production is still a key economic activity for some large traditional countries of Western Europe. In the second part, we study the auto parts sector. The growth of central and eastern countries is more impressive in particular if we consider employment. This growth is mainly driven by foreign firms who export a large part of their local production. Nevertheless, the relocation process is selective (basically, work-intensive activities) and we observe the creation of embedded networks between East and West. We conclude with a summary of the main results and we call upon new works with microeconomic data.
Mot(s) clé :Automotive; Europe; Deindustrialisation; Delocalization; Offshoring; Geography of industry.
Title:La restructuration de la géographie de l’industrie automobile en Europe durant les années 2000
Abstract:Cet article mesure d’un point de vue quantitatif et macroéconomique l’ampleur de la relocalisation de l’industrie automobile en Europe durant la décennie 2000. A l’aide de données sur la production, l’emploi, le commerce international et la présence d’entreprises étrangères dans l’économie nationale, nous montrons que l’industrie automobile se déplace vers l’est de l’Europe : vers les pays d’Europe centrale et orientale mais aussi vers l’Allemagne. La première section est consacrée à la construction automobile proprement dite. La croissance des pays de l’Est est singulièrement visible ainsi que la consolidation allemande. Toutefois, le poids des grands pays traditionnels de l’Ouest demeure important et cette activité reste une activité clé de leur économie nationale. La deuxième section étudie le secteur de la fabrication d’équipements pour automobile. Le basculement vers l’Europe de l’Est apparaît plus important en emploi et principalement guidé par des firmes étrangères. Il est également sélectif dans le sens où ce sont les activités les plus intensives en travail qui y sont prioritairement implantées avec comme double objectif d’alimenter les nouvelles usines des constructeurs locaux mais aussi d’exporter vers l’Ouest. Au total, nous soulignions l’enchevêtrement des réseaux productifs entre l’Est et l’Ouest et appelons à des recherches d’ordre microéconomique pour approfondir ce travail.
Keyword(s):Europe; Automobile; géographie industrielle; délocalisations, désindustrialisation, Intégration européenne.
Auteur(s) :Vincent FRIGANT, Stéphane MIOLLAN
JEL Class.:F23, F62, L23, L62, R12

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2014)


© GREThA 1999-2017