Cahier 2013-24

Titre :Quel degré de transparence sur la cible d’inflation doit adopter une Banque centrale ? Les enseignements d’un modèle multi-agents
Résumé :Ce travail revisite, dans le cadre d’un modèle multi-agents, les bénéfices associés à l’annonce explicite d’une cible d’inflation, pour la conduite de la politique monétaire. Ce cadre d’analyse nous offre un outil flexible pour modéliser l’hétérogénéité des agents et leur rationalité limitée et, ce faisant, invite à souligner le rôle joué par l’apprentissage sur la nature des dynamiques macroéconomiques générées dans le modèle. Nous considérons que ces trois propriétés (hétérogénéité, rationalité limitée et apprentissage) sont particulièrement pertinentes si l’on cherche à s’interroger sur les raisons pour lesquelles les autorités monétaires cherchent à être transparentes en matière de cible d’inflation et à être crédibles sur le plan de la stabilité des prix. En effet, dès lors que nous n’adoptons pas un modèle dont les comportements ou les anticipations reposent sur la rationalité substantive et l’agent représentatif, tant le rôle du ciblage d’inflation comme mécanisme d’ancrage de ces anticipations que les performances qui en résultent en matière de stabilisation macroéconomique peuvent être analysés de manière plus réaliste. Nos résultats montrent qu’une boucle dynamique entre crédibilité et succès associée à une cible transparente s’instaure pour les autorités monétaires et concourt à la stabilisation macroéconomique uniquement dans des environnement correspondant à un degré modéré d’hétérogénéité en matière de comportements et décisions individuels. Cependant, nous mettons en évidence d’autres types de configurations macroéconomiques plus instables associés à des degrés d’hétérogénéité (et de volatilité) plus élevés et pour lesquels la communication de la Banque centrale doit s’appuyer sur un degré de transparence plus restreint sur sa cible.
Mot(s) clé :Politique monétaire, Ciblage d’inflation, Anticipations, Modèles multi-agents.
Title:How Transparent About Its Inflation Target Should a Central Bank be? An Agent-Based Model Assessment
Abstract:This paper revisits the benefits of explicitly announcing an inflation target for the con- duct of monetary policy in the framework of an agent-based model (ABM). This framework offers a flexible tool for modeling heterogeneity among individual agents and their bounded rationality, and to emphasize, on this basis, the role of learning in macroeconomic dynamics. We consider that those three features (heterogeneity, bounded rationality, and learning) are particularly relevant if one desires to question the rationale for the monetary authorities to be transparent about the inflation target, and to achieve credibility. Indeed, the inflation targeting’s potential role in anchoring inflation expectations and stabilizing the inflation and the economy can be analyzed more realistically if we do not assume a representative agent framework based on substantial rationality in behaviors and expectations. Our results show that a dynamic loop between credibility and success can arise, and stabilize inflation, but only in the case of a learning environment that corresponds to a moderate degree in heterogeneity regarding the behavior and decisions of individual agents. In a more general way, we analyze, using this ABM, different assumptions about the nature of the economic volatility, and the degree of disclosure of the target.
Keyword(s):Monetary Policy, Inflation Targeting, Credibility, Expectations, Agent-Based Model.
Auteur(s) :Isabelle SALLE, Marc-Alexandre SENEGAS, Murat YILDIZOGLU
JEL Class.:C61 ;C63 ;E52 ;E58

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2013)


© GREThA 1999-2017