Cahier 2012-25

Titre :Altruisme sincère et sentiment de honte dans un jeu du dictateur
Résumé :Nous étudions expérimentalement les effets de la honte induite sur le comportement de don dans un jeu du dictateur avec option de sortie. La méthode expérimentale repose sur un protocole Internet et sur la méthode déclarative (« strategy method »). A l’aide de la technique d’induction émotionnelle, les participants sont répartis dans deux variantes émotionnelles différenciées (honte versus émotion neutre). L’induction de la honte ou d’une émotion neutre est effectuée avant que les participants n’effectuent la tâche associée au jeu du dictateur. Nous mesurons l’état émotionnel des participants (auto-évaluation) ainsi que leur comportement de don. Les résultats expérimentaux indiquent que l’induction de la honte augmente de façon significative le comportement de don par rapport à la variante contrôle (émotion neutre). Quarante et un pour cent des participants prennent l’option de sortie du jeu, aucune différence n’est constatée entre les deux variantes concernant cette option. Nos données indiquent également que les femmes prennent plus souvent l’option de sortie que les hommes. Les étudiants en économie effectuent, dans une large mesure, des choix plus égoïstes que les étudiants dans les autres sciences sociales.
Mot(s) clé :Honte, procédure d’induction, altruisme, expérience d’internet, différences de genre
Title:Sincere Giving and Shame in a Dictator Game
Abstract:Our experiment aims at examining the impact of induced shame on altruism in a dictator game context with exit option. Using an Internet design, we collect a large battery of psychological and demographic variables which enables us to investigate dispositional and social characteristics likely to influence subjects’ altruistic behaviour. Using the emotional induction technique, we induce either shameful or neutral emotions to the participants before they play the dictator game. We then measure the evaluation that subjects give of their own emotions, and subsequently observe their altruistic behaviour. We find that imagined shame-induction is able to increase significantly altruistic behaviour. We observe that forty-one percent of participants are willing to choose to exit the game and do not observe any difference in exiting between the two emotion conditions. Our data show that women are significantly more eager to take the exit option than males. Economics students are, to a large extent, more prone to adopt greedy choices patterns than other social sciences students.
Keyword(s):Shame; Induction procedure; Altruism; Internet experiment; Gender differences
Auteur(s) :Emmanuel PETIT (GREThA, CNRS, UMR 5113), Anna TCHERKASSOF (Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie. Personnalité, Cognition et Changement Social (LIP/PC2S), Université Pierre Mendès France), Xavier GASSMANN (Institut National de la Recherche Agronomique, Université de Rennes)
JEL Class.:C91, D81

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2012)


© GREThA 1999-2017