Cahier 2012-22

Titre :Le déclin des positions commerciales de la France durant la première mondialisation (1850-1913)
Résumé :Cet article propose une analyse quantitative du commerce extérieur français entre 1850 et 1913. Il croise les dimensions géographique et sectorielle des relations commerciales de la France à partir de données annuelles extraites du Tableau générale du commerce de la France. Les importations en provenance de 41 pays et les exportations vers 63 destinations sont pris en compte. Les flux entrants et sortants de produits sont étudiés à différents niveaux de désagrégation. L’analyse de ses données offre une vue globale originale de l’insertion de la France dans la première mondialisation. Jusqu’à présent l’historiographie offrait des contributions très fragmentées sur le sujet. L’article montre que la France a, dans un premier temps, intensifié ses échanges extérieurs malgré un repli relatif de ses exportations vers des marchés de proximité à la faveur de la signature des traités commerciaux des années 1860 et de la guerre civile américaine. Mais dans un second temps elle n’a pas profité des opportunités de la première mondialisation et de l’accélération du rythme de la croissance mondiale. A partir des années 1880 elle s’installe dans des déficits chroniques et voit ses parts de marchés à l’exportation baisser assez rapidement faute d’une bonne diversification marchés et d’une diversification produits suffisamment pertinente. Les exportateurs français se replient sur des marchés proches (Royaume-Uni, Belgique et colonies d’Afrique de Nord notamment). Ils sont trop peu présents sur des marchés émergents lointains (Etats-Unis, Japon, Argentine….) il est vrai très protégés mais en forte croissance alors que dans le même temps ces pays gagnent, eux, des parts de marché en France. La structure de spécialisation de la France apparait trop éclatée en fin de période, elle repose sur un secteur textile déclinant, soumis à une forte concurrence international, sur un ensemble hétérogène d’autres produits manufacturés trop nombreux pour pouvoir exploiter des économies d’échelle et être compétitif et sur une montée en puissance inquiétante des produits primaires.
Mot(s) clé :spécialisation, commerce intrabranche, mondialisation
Title:The decline of French trade power during the first globalization (1850-1913)
Abstract:This article offers an exhaustive quantitative analysis of the French foreign trade during the second part of the 19th century (1850-1913). It uses both geographical and sectoral dimension. Products are analyzed at a highly disaggregated level (corresponding to the SITC rev.3). We have studied imports from 41 countries and exports to 63 destinations. The article shows that France has faced problems to benefit from the global economic growth induced by the first globalization from the end of the 1870’s because of a weakness in geographical and sectoral diversification. Indeed, France withdraws on close markets and is not able to take advantage of emerging countries’ economic development.
Keyword(s):International trade, Intra-Industry trade, 1st globalization, France
Auteur(s) :Stéphane BECUWE (GREThA, CNRS, UMR 5113), Bertrand BLANCHETON (GREThA, CNRS, UMR 5113), Léo CHARLES (GREThA, CNRS, UMR 5113)
JEL Class.:N7

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2012)


© GREThA 1999-2017