Cahier 2012-04

Titre :Les choix de délocalisation : quoi, où, comment et pourquoi ?
Résumé :Récemment, l'évolution qualitative des mouvements de délocalisation (des délocalisations motivées par les différentiels de coûts des facteurs aux mouvements touchant des activités intensives en technologie) est devenue une préoccupation centrale dans le débat politique. En plaçant la focale sur ces nouvelles tendances, l'objectif de ce papier est de mieux comprendre les délocalisations en resituant les décisions des firmes dans leur contexte sectoriel et spatial. Dans une première partie, nous proposons d’adopter une définition large des délocalisations, considérées comme une dimension spécifique de la mobilité des entreprises. En posant que ces mouvements sont issus de processus temporel et décisionnels, nous croisons trois dimensions analytiques pour en rendre compte : les délocalisations s’inscrivent dans une problématique productive (l’«espace relationnel» de la coordination); elles doivent être resituées dans leur dimension territoriale (l’«espace géographique») et elles sont le résultat d’un processus de décision complexe (l’«espace politique» des rapports de force). La question productive est analysée dans la deuxième partie de l’article à travers la grille proposée par l'économie de la proximité. Nous croisons ensuite cette approche avec une conception plus institutionnaliste de la firme permettant de tenir compte des rapports de force entre les quatre principales parties-prenantes de la firme (relation financière, relation salariale, relation commerciale et relation d’approvisionnement). La grille est finalement appliquée au cas particulier de l'Aquitaine, afin d'identifier les conditions d'ancrage et mobilité des entreprises dans cet espace régional.
Mot(s) clé :Délocalisation, Mobilité, Coordination, Proximité, Economie politique
Title:The Decision-Making Process of Relocations: What, Where, How and Why?
Abstract:In the recent years, the qualitative evolution of relocations (from low cost offshoring to more technological intensive relocations) became a new concern in the political debate. Focusing these new trends, the aim of this paper is to better understand relocations from the firms’ point of view within their regional and sectoral contexts. In the first part, we reformulate relocations by adopting a broad definition of them, considered as a specific dimension of firms’ mobility. Considering that relocation is a temporal and a decision-making process we then cross three analytical dimensions (referring to three analytical spaces): relocations as a productive problem (“relational space” for coordination); relocations in a territorial dimension (“geographical space”) and relocations as a complex decision process (“political space”). The relational space for coordination is analysed in the second part through the concepts of the economics of proximity. We then cross this approach with an institutional conception of the firm by articulating the four main relations at the firm and sectoral levels (financial, labour, commercial and purchasing relations). The grid is finally applied to the specific case of Aquitaine in order to identify the conditions of anchoring and mobility of firms in space.
Keyword(s):Relocation, Coordination, Proximity, Mobility, Political Economy
Auteur(s) :Christophe CARRINCAZEAUX (GREThA, CNRS, UMR 5113), Marie CORIS (GREThA, CNRS, UMR 5113)
JEL Class.:F23, L23, R30

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2012)


© GREThA 1999-2017