Cahier 2011-33

Titre :La politique européenne de la concurrence revisitée : les doctrines économiques dans le travail politique européen
Résumé :La politique de la concurrence européenne est souvent décrite comme néolibérale sans véritable investigation. Cet article explique comme la doctrine de la politique de la concurrence européenne a été construite, et comment le mouvement ordolibéral et les idées de l’école de Chicago ont été implémenté et soutenues par le travail politique d’un certain nombre d’acteurs clés. Nous montrons que contrairement à ce qui est parfois dit dans la littérature, les acteurs ordolibéraux n’étaient ni leaders ni hégémoniques pendant la période qui va des négociations du Traité de Rome au début des années 1980, même si un certain nombre de principes néolibéraux furent introduits dans le droit de la concurrence. Ces règles apparaissent plus comme un compromis entre représentants français et allemands, et entre des positions néo-mercantilistes d’un côté et ordolibérales de l’autre. Cependant, les choses changèrent fortement à partir des années 1980, quand, en même temps, (1) un travail politique des membres de la Commission pour compléter le marché intérieur est relancé et (2) des décisions de la CJCE clarifièrent la doctrine du droit de la concurrence européen. Désormais, la politique de la concurrence européenne apparaît comme un mélange entre un esprit ordolibéral et des éléments doctrinaires issus de l’école de Chicago.
Mot(s) clé :politique, concurrence, Union Européenne, néolibéralisme, ordolibéralisme, travail politique.
Title:EU Competition Policy Revisited: Economic Doctrines Within European Political Work
Abstract:European Union competition policy is often described as neoliberal, without this leading to more investigation. This paper highlights how the European Competition policy doctrine has been shaped, how the ordoliberal movement and the Chicago school ideas have been implemented and supported by the political work of some key actors. We show that, contrary to what is sometimes said in literature, ordoliberal actors were neither hegemonic nor leaders between Rome Treaty and the eighties, even if some neoliberal principles were introduced in antitrust law. These laws are much more a compromise between French and German representatives, and between neo-mercantilists and ordoliberals. However, things have dramatically changed since the eighties, when both (1) new political work from members of the Commission introduced in the European competition policy elements of Chicago School doctrine to complete the European market and (2) some decisions from the ECJ clarified the doctrine of EU Competition law. Nowadays, European competition policy is a mix between an ordoliberal spirit and some Chicago School doctrinal elements.
Keyword(s):competition, policy, European Union, neoliberalism, ordoliberalism, political work
Auteur(s) :Matthieu MONTALBAN (GREThA, CNRS, UMR 5113), Sigfrido RAMIREZ-PEREZ (Università Bocconi), Andy SMITH (Centre Emile Durkheim - IEP-Bordeaux)
JEL Class.:L4, N4

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2011)


© GREThA 1999-2017