Cahier 2011-25

Titre :Regret anticipé et estime de soi dans le paradoxe d'Allais
Résumé :L’article étudie l’impact de l’estime de soi sur les choix risqués dans le paradoxe d’Allais à partir d’un protocole expérimental sur l’Internet. Une explication de l’effet de certitude basée sur le regret anticipé implique que l’estime de soi soit une variable déterminante du choix entre les options, mais uniquement lorsque celui-ci porte sur un gain certain ou un gain risqué. Nous supposons que les participants dont l’estime de soi est faible choisirons plus fréquemment l’option sûre (plutôt que l’option risquée) que ceux dont l’estime est élevée, tandis qu’aucune différence n’apparaîtra concernant l’estime de soi lors du choix entre deux options risquées. Les données expérimentales confirment cette hypothèse. Nous observons également que les hommes et les étudiants en économie se conforment plus fréquemment à la théorie de l’espérance d’utilité que les femmes et les autres étudiants en sciences sociales respectivement. Nous discutons enfin des implications de ces résultats pour la théorie économique du regret. Une théorie plus complète de la prise de décision risquée devrait prendre en compte les motivations ainsi que les caractéristiques psychologiques des individus.
Mot(s) clé :Paradoxe d’Allais ; Risque ; Aversion au regret ; Estime de soi ; Internet ; Genre
Title:Anticipated regret and self-esteem in the Allais paradox
Abstract:Our experiment aims at studying the impact of self-esteem on risk-prone choices in an Allais-type decision context using hypothetical money. We use an Internet protocol in order to reach a large heterogeneous student population sample. An anticipated regret explanation for the certainty effect implies that self-esteem is a crucial psychological variable in what concerns risky decision, but only when the choice is between a safe option and a risky option. Thus, in our experiment, we hypothesize that low self-esteem people will choose more frequently the safe option (rather than the risky-prone option) than high self-esteem people, whereas low self-esteem and high self-esteem individuals will show the same pattern of choices between two different risk-based options. Our data confirm our hypothesis. Regarding risky choices preferences, we also observe that females, non economists and older people significantly exhibit safer choice preferences than other participants. We find also that men and students in economics are more likely to conform to expected utility theory than females and other social science students respectively. We then discuss what these findings mean for economic regret theory, and suggest that a complete theory of decision-making under risk should introduce both situational and motivational explanations of individual behaviour.
Keyword(s):Allais paradox; Risk; Regret aversion; Self-esteem; Internet experiment; Gender differences
Auteur(s) :Emmanuel PETIT (GREThA, CNRS, UMR 5113), Anna TCHERKASSOF (LIP/PC2S), Xavier GASSMANN (INRA)
JEL Class.:C91; D81

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2011)


© GREThA 1999-2017