Cahier 2010-16

Titre :Les clusters créatifs français : Une approche par l’analyse exploratoire de données spatiales
Résumé :Les travaux séminaux de Florida (2002b) ont mis en évidence l’importance de la créativité pour le régime de croissance économique. La relation entre une « classe créative », composée d’individus hautement créatifs dans le cadre de leurs professions, et la ville a dès lors été approfondie à travers l’examen d’une gamme de facteurs structurant la géographie de ces individus. En dépit de corrélations statistiques fortes entre la vitalité artistique, culturelle, les troisièmes places, la diversité et la présence de constellations importantes de créatifs au sein des villes, il apparaît que la taille urbaine et les opportunités économiques soient les vrais moteurs de l’attraction des créatifs. Cependant, si un nombre conséquent de travaux ont été produits en Europe du Nord sur ces questions, la géographie française des créatifs reste relativement inexplorée. Le papier propose donc ici une approche originale de l’examen de la localisation des créatifs en France en 2006 en s’appuyant sur les outils de l’analyse exploratoire de données spatiales. Cette technique permet de renseigner le degré de concentration des créatifs au sein des cantons français, tout en détectant les schémas de localisation des créatifs. L’analyse met en évidence l’existence de clusters de cantons français comprenant des proportions importantes d’individus créatifs et la structuration des différentes composantes de la « classe créative » (creative core, creative professionals, bohemians) au sein de ces clusters.
Mot(s) clé :Classe créative, clusters, analyse exploratoire de données spatiales
Title:The geography of French creative class: An exploratory spatial data analysis
Abstract:This paper analyses the creative class geography in France, in 2006. This geography is seen here through the lens of Explanatory Spatial Data Analysis (ESDA). This method brings originality to the question of creative people geography in addition to the spatial context, France, where this question hasn’t been deepened yet. Methodology allows measurement of spatial agglomeration degree and identification of creative people location patterns. First, by computing locational Gini index and Moran’s I statistic of global spatial autocorrelation. These measures provide an overview of the spatial distribution of creative people among French districts and the existence of some hotspot regions with strong dynamic of creative people accumulation. Second, Exploratory Spatial Data Analysis (ESDA) tools, such as Moran scatterplot and LISA statistics, allow to identify district clusters of creative people. It leads to evidence that creative people are unevenly geographically distributed across French districts. District clusters of creative occupations result from spreading of French largest cities influence.
Keyword(s):Creative class, ESDA, location patterns, spatial autocorrelation, French districts
Auteur(s) :Sébastien CHANTELOT (ESC Bretagne Brest), Stéphanie PERES (USC INRA 2032 GAIA), Stéphane VIROL (GREThA, UMR CNRS 5113)
JEL Class.:C12 ; O18 ; R23

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2010)


© GREThA 1999-2017