Cahier 2009-24

Titre :Finance et dynamiques des industries
Résumé :Les transformations du secteur financier liées à l’émergence de nouveaux acteurs (fonds de pension, fonds mutuels, hedge funds…) et à sa globalisation ont modifié les règles de la gouvernance d’entreprise et l’environnement concurrentiel des entreprises industrielles. Le thème de l’influence de la finance sur l’industrie n’est pas nouveau dans la littérature économique. La première thèse de l’influence de la finance sur l’industrie est née aux Etats-Unis (avec la thèse de Veblen) et en Europe (Hilferding, 1910) avec le développement des sociétés anonymes cotées (ou corporations aux Etats-Unis) et des institutions financières. Les récentes transformations et crises du capitalisme montrent la pertinence de ces vieilles théories de la finance. Dans la première section, nous examinons comment les arguments sur la domination de la finance sur l’industrie développés aux débuts du XXème siècle conservent une pertinence dans le capitalisme moderne avec les débats sur la valeur actionnariale. Dans une deuxième partie, nous montrons que la globalisation financière est en partie un mythe car les structures actionnariales restent localisées. La géographie et les institutions
Mot(s) clé :finance, industrie, parasitisme, valeur actionnariale, géographie de la finance
Title:Finance and Industrial Dynamics
Abstract:The transformations of the finance sector linked to the emergence of new actors (pension funds, mutual funds, hedge funds…) and its globalization have changed the rules of corporate governance and the competitive context of industrial companies. The theme of the influence between finance and industry is not new in the economic literature. The first thesis of the influence of finance on industry born in the United States (with the Veblen thesis) and Europe (Hilferding, 1910) with the development of joint stock companies (corporations in the U.S.) and financial institutions. The recent transformations and crisis of capitalism show the relevance of the old theories of finance. In the first section of the paper we examines how arguments about the domination of finance on industry developed in the early 20th century are still relevant in modern capitalism with the debate of shareholder value. In a second part, we show that globalization is partly a myth because the shareholding structures are localized. Geography and institutions matter in finance for explaining the behaviors.
Keyword(s):finance, industry, parasitism, shareholder value, geography of finance
Auteur(s) :Claude DUPUY (GREThA UMR CNRS 5113), Matthieu MONTALBAN (GREThA UMR CNRS 5113), Sylvain MOURA (GREThA UMR CNRS 5113)
JEL Class.:B25 ; G11, G20 ; G32, L10 ; L65 ; L69

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2009)


© GREThA 1999-2017