Cahier 2007-04

Titre :Existe-t-il une courbe environnementale de Kuznets urbaine ? Emissions polluantes dues aux déplacements dans 37 villes
Résumé :La Courbe Environnementale de Kuznets est une relation en forme de cloche entre le revenu et les émissions polluantes : à partir d'un certain niveau de richesse, la pollution a tendance à décroître. Si la justification théorique et la discussion de cette hypothèse ont donné naissance à une littérature abondante, on constate avec surprise que cette question a rarement été appliquée à la ville. Cet article teste l'hypothèse de la Courbe Environnementale de Kuznets Urbaine (CEKU) pour 37 villes dans le monde. Une revue critique des rares études sur la CEKU nous permet de dégager un positionnement méthodologique original. Nous utilisons des variables d'émissions par tête afin de contrôler l'effet-taille. De plus, nous ne prenons en compte que les polluants dus à une source unique, la mobilité quotidienne. Ainsi l'explication d'une éventuelle relation entre revenu et pollution est-elle facilitée, puisque nous nous appuyons sur un champ scientifique déjà bien constitué. Nous détaillons les mécanismes théoriques à l'origine de la CEKU due à la mobilité quotidienne. L'impact du revenu sur les émissions polluantes est triple : comportemental, d'abord, à dissocier entre un effet indirect et un effet indirect ; technique, ensuite (accroissement de l'efficacité environnementale des véhicules avec le revenu) ; politique, enfin (l'évolution vers « mobilité soutenable » est facilitée par un surcroît de ressources). La partie empirique vise à tester l'hypothèse de CEKU pour 37 villes dans le monde. Nous présentons trois résultats importants. D'abord, l'estimation de relations quadratiques donne bien des courbes en forme de cloche et ne nous permet donc pas d'infirmer l'hypothèse de CEKU pour notre échantillon. Ensuite, nous montrons que les courbes s'expliquent par deux ensembles de facteurs : les comportements individuels (par ex., le choix modal), et les choix collectifs (par ex., l'offre de transports en commun). Enfin, nous discutons de la validité de l'hypothèse de CEKU, en cherchant à expliquer de manière plus générale le niveau des émissions polluantes. A l'aide d'une ACP, nous établissons que l'influence du revenu pourrait recouvrir l'influence, tant de la forme urbaine que des modes de consommation de la mobilité, sur les émissions polluantes.
Mot(s) clé :Courbe Environnementale de Kuznets ; mobilité quotidienne ; urbain ; émissions polluantes
Title:Is there an Environmental Urban Kuznets Curve? The case of polluting emissions due to daily mobility in 37 cities.
Abstract:The Environmental Kuznets Curve (EKC) has given rise to a flourishing literature since the beginning of the 90's. The EKC postulates an inverted U-shaped relationship between income and polluting emissions: there would be a level of wealth beyond which polluting emissions would decrease. Surprisingly, this issue has rarely been applied to the cities. Yet we consider such a question as a pertinent one. This article aims at analyzing the Urban EKC (UEKC) hypothesis. It tests it with a sample of 37 cities in the world. Previous studies on the UEKC hypothesis are very scarce. They are the ground for us, to define a specific methodological posture. First, we use polluting emissions per capita instead of pollutants concentrations: thus we control for the influence of urban size. Second, we only take in account pollutants due to a unique source, which is daily mobility. This makes the explanation of the income-polluting emissions relation easier, as our comments are based on a specific, well constituted literature about factors of daily mobility. We expose the theoretical mechanisms by which the UEKC due to daily mobility could be validated. The impact of income on polluting emissions is threefold : behavioural, with a direct effect and an indirect one ; technical (the environmental efficiency of the vehicles increases) ; political (planning authorities wish to evolve towards a « sustainable mobility »). The empirical part of the paper is a test of the UEKC on a sample of 37 cities in the world. We present three important results. First, the estimation of quadratic regressions gives an inverted U-shaped relationship for most of the pollutants, which doesn't permit to invalidate the UEKC hypothesis. Second, we show that the explanation of such curves is linked to two sets of factors: individual behaviours (e.g. modal choice) and collective choices (e.g. transit supply). Third, we discuss the validity of the UEKC hypothesis, that is we seek to explain the level of polluting emissions. As many factors are entangled, we use a principal components analysis to show that the influence of income may in fact reflect the influence of both urban form and consumers' habits on polluting emissions due to daily mobility.
Keyword(s):Environmental Kuznets Curve ; daily mobility ; urban ; polluting emissions
Auteur(s) :André MEUNIE (GREThA), Guillaume POUYANNE (GREThA)
JEL Class.:Q53 ; Q56 ; R12 ; R14 ; R41

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRETHA (2007)


© GREThA 1999-2017